Réservez maintenant

notre meilleur tarif le

Vous économisez -1

Expedia Indisponible

Booking Indisponible

Prix indicatif par chambre pour une nuit.

Un week-end Street-art à Angers

13 mars 2019

Amoureux de la culture urbaine, au Saint-Julien nous n’avons pas été déçus par les œuvres qui habillent les rues de notre jolie ville. Déjà très présent, l’art urbain est d’autant plus mis en avant ces dernières années à Angers avec le festival Échappées d’Art qui transforme chaque été la ville en un terrain de jeu créatif pour les artistes de rue locaux mais aussi internationaux. Découvrez avec nous en vidéo, les 10 lieux où voir du Street Art à Angers / Légendes ci-dessous pour chacune des photos 😉

 

{1} Le Campus Saint-Serge

Les murs en contrebas de la faculté Saint-Serge sont en accès libre, on pourrait presque dire que les œuvres y sont presque éphémères puisqu’elles se renouvellent sans cesse et ce pour notre plus grand plaisir.

 

{2} La Fresque de Vihls [Boulevard Ayrault]

Aidé de son burin et d’un marteau-piqueur, l’artiste Alexandre Farto (Portugal) alias Vhils, sculpte les murs de brique à travers le monde pour y apposer les portraits d’anonymes qui regardent les passants déambuler dans les rues. (Source photo : Angers.fr)

 

{3] Graffiti réalisé par Solid’Art [Rue des Zéphirs]

Solid’Art, association qui a pour but de promouvoir les arts urbains au niveau international, a donné vie à cette petite porte de garage perdue dans la rue des Zéphirs. Une œuvre tout en couleur, qui donne le sourire aux chanceux qui la croise.

 

{4} Dix Sections de Daniel Munoz [Rue du Mail]

Inspirée d’une toile de Jean-Pierre Pincemin, la fresque aérienne de Daniel Munoz met à l’honneur l’architecture d’Angers. L’effet « croquis » de l’artiste lui confère toute sa particularité et se distingue par sa singularité dans la Rue du Mail.

 

{5} Enjambement et Forêt sensible de Hitnes [Rue du Cornet / Place du Pilori]

Comme une tapisserie pallie par le temps, Enjambement et Forêt sensible se complètent et forment deux morceaux d’un même œuvre. L’Italien Hitnes puise son inspiration dans le monde des animaux et végétaux, un répertoire qu’il affectionne tout particulièrement.

 

{6} Sunset de Tellas [Rue de l’Espine]

Sunset de l’artiste Italien Tellas, réchauffe l’étroite ruelle de l’Espine avec son camaïeu de bleu et les ses couleurs chaudes qui ne sont sans rappeler le crépuscule méditerranéen. Dans un style contemporain à la fois abstrait et figuratif, la fresque fait écho au Musée Pincée avec lequel le contraste est saisissant.

 

{7} Apocalypsis de Okuda [Boulevard Foch]

A la croisée de la Rue Saint-Aubin et du Boulevard Foch, Okuda a fait le paris audacieux de revisiter la célèbre fresque de l’Apocalypse dans un style pop-surréaliste, haut en couleurs.

 

{8} Les passants de la Rue Cordelle de Monsieur Hobz [Rue Cordelle]

Les drôles de personnages jaunes et ronds que vous pourrez apercevoir dans la Rue Cordelle sont l’œuvre de Monsieur Hobz, un talentueux parisien qui puise son inspiration dans la culture pop.

 

{9} Les piliers rue Saint-Julien de Ali

Le jeune Rennais Arthur Levis-Ignoré alias Ali, a détourné les piliers de la rue Saint-Julien en œuvre d’art en y ajoutant des motifs géométriques noir et blanc aux notes végétales.

 

{10} Les œuvres de HAZAR [Artiste Angevin]

Cet artiste Angevin, de son vrai nom Maxence FOGLIAZZA, présent un peu partout dans la ville est bien connu par les habitants. Collages, graffs et détournement d’objets, l’artiste a plus d’une corde à son arc et aime détourner la matière pour en faire une création nouvelle !  On vous laisse admirer quelques unes de ses œuvres. (Source : Facebook – Hazar)

 

Retrouvez nos clichés des rues d’Angers sur Instagram !

Et n’hésitez pas à partager avec nous vos jolies découvertes #hotelsaintjulien 😉

 

Pour réserver votre séjour à Angers et parcourir les rues à la recherche des dernières pépites urbaines, rendez-vous ici.

Partager cet article
Retour aux articles